Copyright 2007-2015
Built with Indexhibit

Voir ce qui est dit, 2016

performance filmée, deux vidéos HD
/ filmed performance, two HD video
vidéo #1 : Film couleur muet, 8’30
vidéo #2 : Plan-séquence, 8’20

1 vidéo-projection muette, 1 écran LCD avec casque d’écoute
/ 1 mute video projection, 1 LCD screen, headphones



_

FR

Voir ce qui est dit est une œuvre composée de deux vidéos réalisées avec Noha El Sadawy, jeune femme sourde, durant les répétitions de l’orchestre du Collège de Genève. Placée à côté du chef d’orchestre à chaque répétition, la signeuse a cherché des manières de décrire, raconter, commenter l’orchestre en langue des signes.
La direction d’orchestre et la langue des signes sont deux langages qui n’ont a priori rien à voir, ils habitent deux mondes antagonistes : la musique et le silence. Il y a pourtant des ressemblances entre ces deux figures, ils partagent à la fois une structure précise, technique, codée, et une grande part d’expression sensible.
Une première video présente un montage muet mettant en vis à vis la gestique « inductive » du chef d’orchestre qui impulse le son, et la gestique « réceptive » de la langue des signes qui décrit l’image de la répétition.
Le deuxième film est une succession de trois plans-séquences de la performeuse, correspondant à trois morceaux travaillés par l’orchestre : Also sprach Zarathustra, Le lac des cygnes et La chevauchée des Walkyries, célèbres musiques de fosse intrinsèquement liées à l’image cinématographique. Un commentaire en voix-off propose une analyse subjective de la performance : imagine des équivalents verbaux de la description signée, précise les traits de construction de la langue et égrène des indices sur la manière dont la signeuse a perçu et retranscrit l’orchestre et la musique.
_

EN

Voir ce qui est dit (“See What Is Said”) is a work composed of two videos created with Noha El Sadawy, a deaf performer, during the rehearsals of the Collège de Genève orchestra. Placed along side the conductor at each rehearsal, the signer looked for ways to describe, relate and comment the orchestra in Sign.
The direction of an orchestra and Sign are two languages that have nothing, in theory, in common; they inhabit two antagonistic worlds: music and silence. There are however similarities between these two figures; they share both a precise, technical, coded structure and a large part of sensitive expression.
A first video presents a silent montage putting opposite each other the “inductive” gesture of the conductor who drives the sound, and the “receptive” gesture of Sign that describes the image of the rehearsal.
The second film is a series of three sequence shots of the performer, corresponding to three pieces played by the orchestra: Also sprach Zarathustra, Swan Lake and The Ride of the Walkyries, famous pieces of background music intrinsically linked to the cinematographic image. A voice-off proposes a subjective analysis of the performance: imagines the verbal equivalents of the signed description, points out the language’s construction features and provides indications on how the signer is perceived and transcribes the orchestra and the music.
_

performeuse sourde / deaf performer : Noha El Sadawy
chef d’orchestre / conductor : Philippe Béran

production
ECHOS - ESAAA - Mamco (Genève)
Centre d'art le 3 bis f (Aix-en-Provence)
_

Collection FRAC Grand Large - Haut-de-France
_


Voir ce qui est dit, Film couleur muet, 2016, 8'30

FR

Voir ce qui est dit, Plan-séquence, 2016, 8'20 - VERSION FRANÇAISE
VOIX OFF Camille Llobet

EN

Voir ce qui est dit, Plan-séquence, 2016, 8'20 - ENGLISH VERSION
TRANSLATION Basil Kingstone, VOICE OVER Camille Llobet